• Séchoir
  • vue droite du séchoir
  • Ruche panier
  • arretons le carnage

La Ruche des sens

Miel, Plantes Aromatiques et Médicinales, Produits dérivés

          Les produits proposés par la Ruche des Sens sont issus d'une étroite relation avec les écosystèmes Icaunais. La production, la cueillette des plantes aromatiques et médicinales et la récolte du miel se font dans des conditions optimales et naturelles qui respectent l'intégrité des produits. Ces procédés garantissent la qualité de la gamme proposée. Seul un petit nombre de plantes difficiles à produire (Verveine, anis vert) dans notre région proviennent de producteurs de confiance affichant une certification AB contrôlée par Ecocert.

Pourquoi le Bio?

         Le bio ne peux garantir pas le fait qui n'y a pas de pesticides dans le produit proposé (ils sont déjà partout l'air, l'eau..), mais il garantit que l'agriculteur, l'apiculteur n'utilise pas de phytosanitaires. (Cependant ils peuvent dans des cas particuliers en faire usage, le cahier des charges AB en autorise certains)

          Ainsi par exemple, pour l'apiculture, pour combattre le varroa (petit parasite de l'abeille) la ruche des sens n'utilise pas de produit phytosanitaire tel que l'amitraze, Apivar, Apistan... mais plutôt des molécules naturelles; thymol, acide formique, acide oxalique. 

          Par exemple, toujours pour l'apiculture, pour limiter la présence de pesticide dans le miel, la ou il y a du colza conventionnel, le miel de printemps est déclassé, la ou il y a présence de tournesol, sarrasin en conventionnel le miel d'été est déclassé.  Présence à trois kilomètres autour de la ruche.

          Toute la gamme de la Ruche des Sens est certifiée AB par Ecocert, les produits issus du rucher sont en conversion AB. Ainsi pour vous prouver que l'entreprise ne pollue pas notre terre, la ruche des sens doit s'acquitter de 430 euros par ans de certification. Montant qui chaque année augmente.

           Nos amis utilisateurs de pesticides ne souffrent d'aucune taxe, ils simplifient, polluent et donc fragilisent considérablement nos écosystèmes. Ainsi quelques années plus tard, le citoyen vivant dans un milieu fragile et pollué payera les médicaments nécessaires pour maintenir son état de santé, celle de ses animaux, de ces plantes qui le soutienne depuis ces début.

          De plus le système étant simplifié, sa capacité de réponse aux agressions extérieures (Parasites, bactéries, pestes végétales ou animales...) est moindre, voir inexistante.

          Ce sont les mêmes laboratoires qui nous fournissent les pesticides et les médicaments ?? N'y aurait-il pas un conflit d'intérêt? Ce sont des organismes a but lucratif qui gère la vie et la mort des espèces.

          Il faut noter que la force et la résistance de l'humanité reposent sur la bio-diversité locale.

Il est temps pour nous, de consolider nos interactions entre toutes les espèces, pour la cohérence et la résitance de notre monde.